Michel Ayrault
Photographe

michel.ayrault[AT]collectifnoiretblanc.fr

La commune de Pont Salomon est née de la fabrication des faux sur 7 sites industriels, de 1842 à 1998. Si le site est propice à l’installation d’une usine –présence de la force motrice de l’eau de la Semène- la main d’oeuvre locale est peu qualifiée aussi les différents directeurs font appel à des ouvriers allemands et autrichiens puis italiens, espagnols et portugais.
Les logements des ouvriers (la caserne) et des contremaîtres, l’école, l’église et le presbytère, la salle de cinéma, le réseau d’eau, le service médical, ... tout appartient à l’usine.
Le travail est rude, 10 heures par jour dans la chaleur des fours, les poussières et le bruit, le bruit continu et assourdissant.

La Chauvetière, petite zone industrielle nichée au pied de La Cotonne, bien blottie dans son creux abrite moins d'une centaine d'entreprises, de tailles diverses et plus ou moins connues. Quand on se rend dans ce lieu, on est d'abord frappé par la présence de bâtiments derrière des grilles longeant des routes désertes où circulent épisodiquement quelques rares voitures d'ouvriers et d'employés et quelques camions assurant des livraisons.
Derrière les murs, femmes et hommes travaillent, parfois durement, chacun à son poste avec un rythme souvent élevé. Mais pas ou peu de contacts à la sortie.

"Même à l'ère de l'industrialisation, l'armurerie de Saint Etienne s'est toujours nourrie de l'artisanat et de la tradition".
Aujourd'hui, aux côtés de l’usine Verney Carron, un petit nombre d'artisans jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, maintiennent "la chaîne" des corps de métiers destinés à la fabrication d'une arme: basculeurs, monteurs, équipeurs, canonniers, polisseurs, graveurs, rectifieurs, bronzeurs, strieurs, chromeurs..., les fusils circulant toujours d’un atelier à un autre.
Alors que le lycée Benoît Fourneyron offre actuellement une formation de 2 ans à une quinzaine jeunes venus de toute la France, il faudra aux jeunes artisans beaucoup de courage, de détermination et d'enthousiasme pour que perdure, grâce à eux, ce qui, avec les mineurs et les passementiers, a forgé l'âme de Saint Etienne.

Une ville imposante: 1.8 millions d’habitants.
La vieille ville animée, grouillante parfois, bruyante toujours.
Une périphérie qui s’étend de plus en plus loin. De nouvelles habitations populaires livrées brutes.
Une immense zone industrielle.
Des mines de charbon au Nord. Environ 40000 mineurs!
Le Grand Canal, zone d’activités incessantes, grande artère de l’économie locale.
Xuzhou, une ville grise, sans cachet particulier mais chaleureuse où le travail est omniprésent.
Les publicités à l’occidentale ainsi que les musiques envahissent la ville.
Peu à peu les vélos cèdent la place aux voitures.
En résumé, une ville en plein bouleversement, témoignage réel de l’évolution actuelle de la Chine.
La Chine, un pays à l'échelle d’un continent. La surpopulation, les catastrophes en tout genre, les atteintes aux droits de l'Homme, la pollution, les délocalisations, ... la Chine: cause de tous nos maux actuels...?
Que connaît-on de ce pays représentant environ le quart de la population mondiale et de sa brillante civilisation. On ignore souvent que jusqu’au 15ème siècle les sciences et technologies chinoises étaient particulièrement en avance sur l'occident. Dans une période plus récente, tout le monde connaît Mao Zedong mais qu'a t-il fait exactement?
Depuis presque 30 ans la Chine a entrepris un grand virage. Que reste t-il de l'héritage de Mao? Les exclus d'hier sont les puissants d'aujourd’hui. Ces images se veulent une reconnaissance de l'existence des exclus d'aujourd’hui, ouvriers et paysans, "petites gens" qui survivent plus qu’ils ne vivent.
Fay sur Lignon, chef lieu du plus haut canton de Haute Loire, se situe sur le plateau du Mezenc à 1200 mètres d’altitude. La rudesse du climat de cette région exposée à la burle rend les conditions de vie souvent difficiles.
Tous les ans, le 20 octobre une importante foire aux chevaux réunit de nombreux éleveurs et acheteurs venant parfois de loin. Ce jour là, règne une grande effervescence aussi bien sur la place du village que dans les cafés et restaurants qui l'entourent. C’est aussi l'occasion pour les paysans du plateau de se retrouver même si le brouillard, le vent et la pluie ne sont pas rares.
FESPACO
Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision
Ouagadougou, Burkina Faso
Depuis vingt cinq ans, le FESPACO, Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Burkina Faso) est devenu la vitrine du cinéma et de la télévision en Afrique. Tous les deux ans, les cinéastes africains de tous les pays viennent présenter leurs dernières créations, contribuant ainsi à l'essor et au développement du cinéma africain en tant que moyen d'expression, d'éducation et de sensibilisation. Favoriser la diffusion de toutes les oeuvres du cinéma africain, telle est aussi la tâche du festival.
Voici quelques images prises lors de deux éditions du festival (en 1995 et 1997) à Ouagadougou.
Madagascar, un pays plus grand que la France, ne compte que 16 millions d’habitants dont les trois quarts vivent en dessous du seuil de pauvreté.
L'île Sainte Marie est séparée de la Grande Terre par un chenal, lieu de prédilection pour la reproduction des baleines à bosse. Ses 18000 habitants, très attachés à leurs traditions, vivent chichement des principales ressources de l'île, la pêche, la culture du girofle, la vanille et la cannelle alors que les charmes conjugués des plages de sable fin, des eaux transparentes du lagon et des cocotiers attirent de plus en plus de touristes amateurs d'exotisme.
Les Pyrénées occidentales, plus particulièrement la vallée d'Ossau offrent chaque été le rituel de la transhumance. Les troupeaux de moutons, souvent regroupés pour l'estive peuvent atteindre 500 têtes ou plus. Le berger, seul dans la montagne, doit assurer la traite matin et soir et faire le fromage tant renommé. Les petits chiens, labris et borders l'aident à gérer les allers et venues du troupeau quant au gros pastou, il monte la garde la nuit.
L'île d'Yeu, au large de Fromentine, peuplée de 4800 habitants pour une superficie de 23 km2 est de plus en plus submergée par le flot des résidences secondaires et des touristes, l'été. Quant aux pêcheurs ils disparaissent petit à petit. Outre quelques gros chalutiers, moins de vingt petits bateaux pratiquent encore la pêche côtière, toute l'année, par tous les temps. Les conditions de travail souvent difficiles n'assurent qu’un revenu minimum.
Un fleuve : la Loire.
Des ouvriers : ferrailleurs, maçons, câbleurs, ...
Un pont : le grand pont sur la Loire à Saint Rambert (42).
Cette superbe réalisation technique et esthétique ne laisse pas forcément deviner le travail fastidieux et éprouvant des ferrailleurs, les cadences soutenues par les maçons pour couler la quantité astronomique de béton, ni la nécessité du travail de nuit pour poser les kilomètres de câbles. Les intempéries, les délais imposés, l’éloignement des familles n’ont pu qu’augmenter la pénibilité du travail pour tous sachant que cette réalisation aura nécessité plus d’une année et demie de travail.